Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 03:18

LES VITRINES DE NOËL-Joyeuse Obsession by Prada

Le Printemps et Prada s’unissent pour que Noël fasse toujours briller le regard des petits et des grands. Ensemble, ils revisitent les symboles traditionnels de la fête dans une mise en scène féerique. Sur la façade illuminée, les rennes légendaires emportent l’attelage dans un ballet éclatant de lumière. Les vitrines animées du boulevard Haussmann, chacune comme un tableau, racontent une histoire.

Vitrines Printemps Haussmann 1

L’ours fétiche de la maison Prada nous émerveille et nous amuse au milieu d’une profusion de sapins, de sucreries, de cadeaux…

Vitrines Printemps Haussmann 5

Vitrines Printemps Haussmann 2

Vitrines Printemps Haussmann 4

Vitrines Printemps Haussmann 3

* Sources : link

Repost 0
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 08:30

FONDATION MARJOLIN, Société Philanthropique-Montmartre

37 rue Eugène-Carrière-75018 PARIS

Cet établissement a été le premier hôtel meublé pour Dames et Jeunes Filles seules. 

Il faut à ce sujet rappeler les noms de M. le Docteur et de Mme Marjolin, née Ary Scheffer, ainsi que le nom de Mme la baronne Hirsch de Gereuth, dont les libéralités ont mis la Société philanthropique, présidée par M. le prince d’Arenberg, membre de l’Institut, aidé d’une commission spéciale de la Société, présidée par M. Georges Picot, secrétaire perpétuel de l’Académie de Sciences morales et politiques, à même d’inaugurer, le 27 mai 1902, le premier hôtel meublé pour Dames et jeunes filles seules construit spécialement à Paris en vue de sa destination.

Foyer Jeunes travailleurs Montmartre 3

Le programme donné à l’architecte peut être ainsi rappelé.
Vingt chambres et trente-six chambrettes, confortablement meublées, inondées d’air et de lumière, devaient être mises à la disposition des locataires aux prix minimes de un franc pour les chambres et de soixante centimes pour les chambrettes.
Une salle de réunion, une salle à manger, attenant à un fourneau-restaurant, qui délivrera à des prix très modiques les plats que les locataires demanderont, des salles de bains, douches, etc. (…)

http://p5.storage.canalblog.com/52/21/561549/35263044_p.jpg

L’entrée de l’hôtel est sur la rue des Grandes carrières. À gauche de cette entrée sont le bureau et le logement simple mais bien complet, de la directrice, desservi par un couloir de dégagement. En face, l’entrée est un vestibule central, de forme hexagonale irrégulière donnant accès à la salle de réunion, elle aussi formant un hexagone irrégulier à l’angle des rues Grandes-Carrières et Carpeaux ; à la salle à manger, à un autre couloir de dégagement desservant les water-closets et à l’escalier conduisant au sous-sol et aux étages supérieurs.

Dans la salle à manger, au milieu du mur du fond, est un guichet communiquant avec la cuisine du fourneau-restaurant installé dans le quartier par la Société philanthropique, fourneau-restaurant bien aménagé, délivrant aux malheureux des portions copieuses en échange de bons de dix centimes reçues en aumône ; mais fourneau destiné à faire au plus bas prix (quinze et vingt centimes), de véritables plats mis à la disposition des locataires de l’hôtel ainsi qu’à leur fournir, à prix de revient, le pain, le vin et les autres denrées courantes de l’alimentation.

http://p1.storage.canalblog.com/10/40/561549/35263240_p.jpg

Foyer Jeunes travailleurs Montmartre 2

Il faut insister sur la proximité de ce fourneau qui assure aux locataires de l’hôtel des aliments de bonne qualité, proprement préparés, en quantité suffisantes et dans des conditions de prix qu’elles ne pourraient trouver nulle part ailleurs, en même temps qu’il faut remarquer que ces aliments sont consommés dans une salle à manger confortable où ces locataires se rencontrent entre elles, en dehors de toute personne étrangère à l’hôtel.

Le plus beau du sous-sol montre, du côté de la rue des Grandes-Carrières, de vastes caves ; au centre, le calorifère chauffant tous les étages ; la buanderie, et, du côté de la rue Carpeaux, quatre salles de douches et quatre salles de bains convenablement aménagées.
Au-dessous de la cuisine et de la salle de distribution du fourneau-restaurant sont les caves spéciales de cet établissement et les puits qu’il a fallu descendre jusqu’au sol non fouillé afin de porter la construction. Car il ne faut pas oublier que l’hôtel est élevé dans le quartier des Grandes-Carrières.

Foyer Jeunes travailleurs Montmartre 1

Fidèle aux principes fondateurs de la Société Philanthropique, la FONDATION MARJOLIN est un établissement mixte, à vocation sociale.

L’hébergement qu’elle propose est prioritairement réservé à des jeunes salariés aux ressources modestes, âgés de 18 à 28 ans, et à des étudiants, dans la limite des places disponibles.

Le critère de ressources s’avère primordial dans la sélection des candidatures. — Cf rubrique ACCEPTION —.

NB- Seules les candidatures individuelles sont prises en considération, à raison de la vocation sociale de la FONDATION MARJOLIN.

Foyer Jeunes travailleurs Montmartre 4

Aujourd'hui les choses ont bien changé :

Notre établissement ne répond plus aux sollicitations des associations culturelles souhaitant réserver un quota de chambres.

Notes personnelles : Il y a quelques années encore, La Fondation Marjolin, acceptait d'héberger gratuitement dans ses boxes au tout dernier étage, les femmes et jeunes filles sans hébergement et en période hivernale seulement. Juste une couverture leur était donné à leur arrivée. Pas d'aide pour la nourriture, pas de ticket de transports. C'est pour cette raison que la Fondation n'accepte plus que les assistantes sociales ou autres, leurs "imposent" l'hébergement de personnes sans ressources.

D'ailleurs à ce sujet, nous recherchons de jeunes femmes qui auraient été hebergées dans ces boxes, pendant l'hiver 1985-1986.

* Sources : link

Repost 0
Published by TititeParisienne - dans Montmartre
commenter cet article
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 11:44

Le paon est de tous les volatiles celui qui, a l’air le plus orgueilleux. Cet oiseau a, du reste, toujours passé pour le type d’une sotte vanité, comme le dindon celui de la gaucherie et de la bêtise ; mais le plumage du paon a dû lui donner la priorité. Un paon, avec les mots ut placeat, taceat, qui signifient : qu’il se taise pour plaire (car son chant est affreux), est l’emblème d’une personne stupide qui n’a pour plaire que des avantages extérieurs. Le mot paon se dit en latin pavo ; du génitif de ce mot pavonis on a fait le mot français se pavaner.

Paon bleu 1

" Tous sont contents de leur ramage,
Cesse donc de te plaindre ou bien pour te punir
Je t’ôterai ton plumage."

Jean de La Fontaine : fable "Le paon se plaignant à Junon" (Livre II fable 16)

Repost 0
Published by TititeParisienne - dans VINCENNES ( 94 )
commenter cet article
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 08:22

Paris 5ème arrondissement : La rue Galande

La rue à l'époque gallo-romaine était sur le tracé de la route reliant Lutèce à Fontainebleau. Elle fut réellement ouverte en 1202 et l'origine de son nom renvoie à l'ancien clos dit de Garlande, qu'il longeait, propriété de la famille d'Etienne de Garlande, favori du roi Louis VI le Gros qui y possédait un clos de vigne. Ce clos a été loti au début du XIIe siècle, (1127) après sa disgrâce et elle devint très commerçante. Les registres d'imposition de 1292 mentionnent que la rue comporte 50 notables imposés, représentant 16 métiers différents. Au XIIIe siècle la rue est bordée par un cimetière juif.

Au début du XIXe siècle elle devint le repère d'une population de gueux, vas nus pieds, alcooliques, gueux sans foi ni loi, se terrant dans des bouges sordides, tels le Château Rouge ou La Crèmerie d'Alexandre, décrites par Joris-Karl Huysmans dans La Bièvre et Saint-Séverin.

Rue Galande article 1

De nos jours, il demeure toujours quelques maisons à pans de bois et des lambeaux de la chapelle Saint Blaise qui était le siège de la confrérie des maçons charpentiers.

Rue Galande article 5

L’adresse baptisée « Odette Paris » est unique :

le 77 rue Galande, en face de l’Église Saint-Julien-le-Pauvre, l’une des plus anciennes de Paris,et du square René Viviani-Montebello qui abrite le plus vieil arbre de Paris. Un comptoir à chou se trouve au rez-de-chaussée d’un petit immeuble du 17ème siècle, en plein coeur du 5ème arrondissement de la capitale.
Niché au premier étage, le salon de thé minimaliste et rétro offre une vue imprenable sur Notre-Dame de Paris, à admirer en dégustant les choux accompagnés d’un vrai chocolat chaud, d’une offre variée de thés et de cafés ou pourquoi pas d’une coupe de champagne ?
Sol en damier de marbre, murs en marqueterie et design Art déco : Odette Paris ressuscite l’univers des Années folles. La musique vintage diffusée dans la boutique achève de nous faire voyager dans le temps.

Rue Galande article 2

À PROPOS D’ODETTE

Lors qu’il était petit, sa grand-mère Odette, pâtissière hors-pair, faisait des choux divins dans sa minuscule cuisine, pour son goûter et celui de ses cousins qu’elle gardait tous les mercredis.
C’est pour retrouver le goût exquis des choux à la crème qu’il n’a jamais oublié, que son petit-fils a ouvert en janvier dernier, sa boutique dans le 5ème arrondissement de Paris au 77 rue Galande.

Rue Galande article 4

À PROPOS DU FONDATEUR

De l’Internet aux fourneaux d’Odette, il y a un gouffre… Frédéric Berthy a décidé de le franchir à 38 ans. Après avoir travaillé pendant quinze ans sur la Toile pour Microsoft, AOL ou LittleBigWeb, il a ouvert en janvier 2013 une boutique entièrement dédiée aux choux à la crème.
Frédéric Berthy rêvait de créer un dessert « trendy » inédit. (Les macarons ce n’était pas sa tasse de thé). Pari relevé avec les étuis de 6 ou de 12 choux à la crème. Cet autodidacte s’est entouré de chefs pâtissiers avec lesquels il a travaillé les recettes pour retrouver le fameux goût d’antan.

Rue Galande article 3

* Sources : link (Allez vite voir le site "d'Odette", vous n'aurez qu'une envie, celle d'y aller !)

ODETTE PARIS
77 Rue Galande
75005 PARIS

La Boutique est ouverte
de 10h30 à 19h30 tous les jours.
LIVRAISON SOUS 24H/48H

COMMANDEZ en cliquant ici : commande@odette-paris.com
(FRAIS DE LIVRAISON À PRÉVOIR EN PLUS)

Repost 0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 07:51

Notre-Dame de Paris ... Deux photos et réponse à ma question

A ma question d'hier " Pourquoi les tours de Notre-Dame présentent-elles de légères dissemblances " ?

Notre Dame 12 décembre 2013 1

Il fallait savoir que : " Les tours de Notre-Dame ne sont pas exactement semblables parce que seules les cathédrales archiépiscopales pouvaient avoir des tours identiques : or Paris ne devint un archevêché qu'en 1622.

Notre Dame 12 décembre 2013 2

Repost 0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 08:10

Notre-Dame de Paris et une petite question ...

Voici des photos de Notre-Dame de Paris du 8 décembre dernier. Le ciel était bleu et le soleil brillait. 

UN MONUMENT EMBLÉMATIQUE DE LA PREMIÈRE ARCHITECTURE GOTHIQUE

Notre-Dame est une cathédrale caractéristique d’un art nouveau, le gothique, qui se manifeste d’abord dans les travaux entrepris aux alentours de 1140 par l’abbé Suger à Saint-Denis. Cette architecture est née de la volonté de construire des églises plus vastes, pour y accueillir un plus grand nombre de fidèles, et de faire entrer plus de lumière dans les édifices.

Notre Dame 11 décembre 2013 1

UNE PARFAITE HARMONIE

La façade forme un carré presque parfait : sa hauteur (45 m) égale presque sa largeur (43,5 m). Ce carré est lui-même subdivisé en neuf carrés, celui du centre étant occupé par la rose circulaire (9,60 m de diamètre). De bas en haut, les neuf carrés s’ordonnent en trois registres superposés : celui des trois portails, celui de la galerie des rois, celui de la grande galerie. Les contreforts de cette façade lui donnent un élan vertical qui entraîne le regard vers le ciel.

Notre Dame 11 décembre 2013 2

SAUVÉE DE LA DESTRUCTION

Dès le XVIIIe siècle, à l’époque classique, les statues de la façade subissent des altérations. Sous la Révolution, les statues de la galerie des rois sont systématiquement décapitées, et la cathédrale sert même d’entrepôt. Les rois que l’on voit aujourd’hui sur la façade de Notre-Dame ne sont malheureusement que des copies du XIXe siècle (le musée de Cluny conserve les fragments des œuvres originales, redécouverts en 1977). Grâce à l’impulsion des romantiques, au cours du XIXe siècle, l’art gothique est moins considéré comme « barbare »… François René de Chateaubriand, dans le Génie du christianisme (IIIe partie, livre Ier, chapitre 8), compare encore ces églises aux sauvages forêts gauloises : « Les forêts des Gaules ont passé à leur tour dans les temples de nos pères […], ces jambages qui appuient les murs, et finissent brusquement comme des troncs brisés, la fraîcheur des voûtes, les ténèbres du sanctuaire, les ailes obscures, les chapelles comme des grottes, les passages secrets, les portes abaissées, tout retrace les labyrinthes des bois dans l'église gothique ; tout en fait sentir la religieuse horreur, les mystères et la divinité. » De fait, Notre-Dame de Paris écrit par Victor Hugo en 1831 relance véritablement l’intérêt pour le Moyen âge et la cathédrale. Elle sera restaurée sous la direction d’Eugène Viollet-le-Duc, qui lui ajoute même une flèche et… une statue le représentant sur le toit.

Notre Dame 11 décembre 2013 4

Notre Dame 11 décembre 2013 3

Question : Pourquoi les tours de Notre-Dame présentent-elles de légères dissemblances ? Réponse demain.

* Sources : link

Repost 0
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 09:32

Notre-Dame de Paris : L'arbre d'Esméralda

Tous les ans, la cathédrale offre sur le parvis un sapin de plus de vingt mètres de haut.

Notre Dame de Paris 1-copie-2

La tradition du sapin de Noël est d’origine germanique et païenne. D’après la légende, saint Boniface de Mayence, évangélisant la Germanie au VIIIe siècle, essaya d’introduire l’idée de la Trinité en se servant de conifères à cause de leur apparence triangulaire. 

Les Mystères de Noël joués sur les parvis des cathédrales étaient fréquemment accompagnés d’un sapin décoré, symbole de la vie qui renaît.

Notre Dame de Paris 4-copie-1

Au XVIIIe siècle, an Alsace comme en Allemagne et en Autriche, la coutume du sapin s’est généralisée. Dans ces pays, tous connaissent le chant populaire O Tannenbaum, wie treu sind deine Blätter ! qui en français a été interprété Mon beau sapin, roi des forêts, que j’aime ta verdure... Au cœur de l’hiver, cet arbre garde sa parure, dit la chanson, tant en allemand qu’en français. 

Notre Dame de Paris 3-copie-1

La coutume d’y accrocher des bougies est attribuée à Martin Luther. Plus tard, la pratique de la couronne de l’Avent s’est répandue dans les temples luthériens en Allemagne et dans l’Est de la France, avant d’être adoptée par nombre d’églises catholiques. Généralement, c’est sur une couronne de branches de sapin tressées que sont disposées les quatre bougies.

Notre Dame de Paris 5-copie-1

* Sources : link

Repost 0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 04:39

"Lost in Paris". Design et tourisme en Île-de-France : Le Porte-Baguette et Moments souvenirs

PORTE-BAGUETTE de Maurizio Galante et Tal Lancman pour Charvet Editions

Sac à bandoulière en lin brut

Lost in Paris Baguette 1

La baguette, pain allongé emblématique de la france, n’entravera plus la marche rapide de la parisienne - ni celle du parisien d’ailleurs ! le porte-baguette, sac à bandoulière, libère le dessous de bras.

Lost in Paris Baguette 2

MOMENTS SOUVENIRS de Maurizio Galante et Tal Lancman pour la Poste

Timbre collector

Lost in Paris timbres souvenirs 2

Il vous suffit de sourire devant votre monument préféré pour obtenir un timbre-poste à votre effigie. Un timbre unique commémoratif de cet instant ! Repartez avec votre « cliché » et faites-le voyager par voie postale.

Lost in Paris timbres souvenirs 1

* Sources : link

Repost 0
Published by TititeParisienne - dans Musées Parisiens
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 13:21

"Lost in Paris". Design et tourisme en Île-de-France : Le Paris du tout Paris

LE PARIS DU TOUT PARIS de Alexandra Senes, en voyage Edition-Editeur, Guides Lonely Planet


Lost in Paris 7 décembre 2013 1

Pour ce guide de voyage particulier consacré à la capitale, cent personnalités (écrivains, philosophes, acteurs…) nous font partager leur regard sur cette ville aimée et y contient leurs adresses préférées.
En attendant la parution de l’ouvrage, l’auteur expose en avant-première ses carnets de note.

Lost in Paris 7 décembre 2013 2

Lost in Paris 7 décembre 2013 3

* Sources : link

Repost 0
Published by TititeParisienne - dans Musées Parisiens
commenter cet article
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 07:43

"Lost in Paris". Design et tourisme en Île-de-France

LIEU le lieu du design, 74 rue du Faubourg Saint-Antoine, 75012 PARIS du 10 septembre 2013 au 11 janvier 2014.

Le Lieu du Design, en partenariat avec le Comité Régional du Tourisme Paris Ile-de-France et avec le soutien de la Mairie de Paris, présente un évènement consacré au design et au tourisme à Paris et en Ile-de-France : Lost in Paris. Maurizio Galante et Tal Lancman, créateurs aux multiples visages et parisiens d’adoption ont répondu avec enthousiasme à ce défi. À travers un concept original, ils offrent une vision personnelle d’un Paris instantané et inattendu. Cette exposition sera l’un des événements phares de la Paris Design Week (9-15 septembre 2013).

LE CARRÉ PARISIEN de Jean-Claude Gallon

Carré parisien 1

Foulard, cheveux naturels tissés à la main 


Carré parisien 2

Coiffeur des stars à Paris, Jean-claude Gallon s’est inspiré de l’univers de la parisienne, et a imaginé un accessoire insolite, conçu en cheveux naturels. Il fait à la fois office de couvre-chef et de nouvelle coupe.

Carré parisien 3

Carré parisien 4

MA CAPITALE de Elise Fouin

Service de table en porcelaine de Limoges


Lost in Paris 1

Petit-déjeunez, déjeunez ou dînez à Paris, où que vous soyez dans le monde ! ce service en porcelaine de limoges offre une interprétation originale du traditionnel «souvenir de Paris».

Lost in Paris 2

Lost in Paris 3

* Sources : link

Repost 0
Published by TititeParisienne - dans Musées Parisiens
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de TititeParisienne
  • Le blog de TititeParisienne
  • : J'ai ouvert ce blog pour vous parler de "ma ville lumière" PARIS. J'y suis née et j'y habite. Je vous parlerais de mon quartier le 19ème arrondissement, ainsi que des endroits que j'aime pardessus tout, comme Montmartre et l'Île de la Cité. Je vous parlerais aussi des expositions que j'ai vu, des concerts ainsi que des défilés de tous genres. Bienvenue chez moi ...
  • Contact

Recherche

Pages