Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 09:25

18 Juillet 2011 Nénuphar 1

 

Elles sont très décoratives, on en trouve beaucoup dans les jardins japonais.


18 Juillet 2011 Nénuphar nouvelle photo

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 01:06

17 Juillet 2011 La toilette de madame Colvert 1

 

Femelle Colvert faisant sa toilette


17 Juillet 2011 Madame Colvert parmi les nénuphars 1


Madame Colvert parmi les nénuphars

Partager cet article
Repost0
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 02:24

21 mai 2011 Photo 1L'ortie est souvent la coupable dans les forêts L'ortie est une des rares plantes que l'on peut reconnaître les yeux fermés.

 Qui ne s'est jamais laissé surprendre par son contact irritant. Une fois touché, son contact est à jamais imprimé dans notre mémoire.

Cette plante très envahissante a aussi ses particularités physiques, alors, regardons-la de plus près :

L'ortie est une plante herbacée (aspect de l'herbe) elle possède des feuilles pétiolées, qui ont un limbe allongé et pointu. Ces feuilles de forme dentelée possèdent sur le dessus des petits poils ou aiguilles aux extrémités effilées. Au moindre contact, la pointe se brise en s'enfonçant dans la peau, elle laisse échapper un liquide urticant qui est injecté directement.

Le produit que contiennent les poils urticants de l'ortie est riche en acide formique, ce qui procure cette désagréable sensation de démangeaison et de brûlure.21 mai 2011 Photo 2L'ortie est souvent la coupable dans les forêtsLa reproduction se fait par les insectes et le vent. Ses racines à souche rampante et ses radicelles très fines apprécient les terrains riches en azote. Elles peuvent s'enfoncer dans la terre à une profondeur de 70 cm. Les racines participent également à la reproduction, en drageonnant régulièrement.

 horticulture :
En horticulture biologique, l'ortie riche en sels minéraux et oligo-éléments, est utilisée en purin (macération, filtration) qui est efficace en activateur de croissance et aussi, contre les insectes du genre des pucerons comme répulsif.

 Pour les animaux :
L'ortie est aussi appréciée par de nombreux insectes butineurs, certains y pondent et s'y développent également, comme par exemple le vulcain et le paon du jour, qui sont de superbes papillons diurnes. D'autres s'en servent de garde-manger, comme les coccinelles (avec les pucerons) ou les oiseaux insectivores ( mésange ....). Enfin n'oublions pas les herbivores (cervidés, bétail) qui puisent dans l'ortie de nombreuses vitamines.
21 mai 2011 Photo 3

Un truc bien pratique lorsque l'on n'a pas de gants et que l'on ne veut pas se piquer, passez-vous plusieurs fois la main (intérieur et extérieur) dans les cheveux.
C'est fait ?... alors, vous pouvez commencer votre cueillette sans crainte (sans oublier de vous repassez la main dans les cheveux au cours de la cueillette.), allez, courage !

Le saviez-vous ? Certains jeans sont fabriqués en fibres d'orties !

* Source : http://www.univers-nature.com/dossiers/ortie.html

Partager cet article
Repost0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 23:55

20 mai 2011 Photo 1Ce n'est pas un hazard si on trouve parfois un ou plusieurs tas de bois, ils sont très importants pour les animaux, pour toutes sortes d'insectes et surtout on y trouve plusieurs espèces d'araignées20 mai 2011 Photo 2Un tas de bois est toujours colonisé par divers animaux. Outre les araignées et les punaises, le tas de bois fournit aussi une cachette pour certains animaux comme les hérissons, les couleuvres et les lézards.20 mai 2011 Photo 3

Partager cet article
Repost0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 05:20

19 mai 2011 Photo 0

Enclave de nature préservée au sein du Jardin des Plantes, le jardin écologique accueille la faune et de la flore d’Île-de-France. Toute la diversité écologique du Bassin parisien est représentée dans ses quatre milieux forestiers et ses sept milieux ouverts.19 mai 2011 Photo 1 Créé en 1932 à l’initiative de Pierre Allorge, professeur au Muséum et titulaire de la chaire de cryptogamie (étude des plantes sans fleurs, dont les organes reproducteurs sont peu visibles), et Camille Guinet, ingénieur horticole au Jardin des Plantes, le jardin écologique est un enclos dévolu à la présentation des milieux naturels en Île-de-France. Dans cette région peuplée dès la Préhistoire, l’Homme a joué un rôle considérable dans la formation des paysages et des associations végétales. On peut considérer aujourd’hui que tous les ensembles écologiques en Île-de-France ont été marqués par sa main. Le jardin écologique présente la biodiversité de cette nature domestiquée à travers des milieux très variés. Il abrite une faune importante, sédentaire ou de passage, qui trouve ici un lieu privilégié pour se nourrir et se reproduire. C'est pour préserver sa tranquillité que l’intervention des jardiniers dans ce sanctuaire écologique est la plus légère possible. Fragile, l'endroit n'est accessible qu’en visite guidée, afin de le préserver.19 mai 2011 Photo 2 Ouvert au public jusqu'en 1960, le jardin écologique fut fermé et livré à lui-même jusqu'en 1982, date à partir de laquelle se sont succédés inventaires et projets de rénovation, jusqu'à sa réouverture en 2004. Une parenthèse qui a permis à de nombreux insectes, mollusques, petits mammifères et oiseaux de prendre leurs aises. Aujourd'hui, le jardin compte quatre milieux forestiers : une chênaie-frênaie sur sols calcaires, une chênaie-charmaie sur sols frais et riches, une chênaie-châtaigneraie sur sols acides et une ormaie sur sols nitratés et frais. La partie non forestière est constituée d’un champ cultivé en céréales selon des pratiques douces qui permettent la floraison du cortège des plantes messicoles : coquelicot, bleuet, nielle des blés, chrysanthème des moissons… Afin de créer ce jardin unique, il a fallu modifier les sols et replacer des espèces selon leur regroupement préférentiel, sans en supprimer. Les plantes en effet ne poussent pas au hasard : elle se rassemblent en fonction de leurs exigences écologiques, pour former des regroupements végétaux. Un travail de rénovation conséquent, chaque réaménagement devant, en plus, se faire de façon à déranger le moins possible la faune !

19 mai 2011 Photo 7

* Source : http://www.jardindesplantes.net/un-jardin-botanique/le-jardin-ecologique

Partager cet article
Repost0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 22:35

Accroché à votre mur il vous surveille du coin de l'œil, semblant dormir... C'est le Lézard des Murailles. 14 mai 2011 Photo 1-copie-2Le lézard des murailles est une espèce très commune en Europe. Il est très présent en France notamment dans le Sud mais aussi dans l'Ouest.14 mai 2011 Photo 2Le lézard des murailles vit essentiellement dans les éboulis de pierres, les rochers, les murs de pierres sèches et les rocailles. Son corps comme celui de tous les reptiles est à sang froid ce qui l'oblige à rechercher la chaleur dès le premier rayon de soleil. Lorsque la température au soleil dépasse les 33° C, le lézard se faufile au frais pour mieux tempérer son corps. Souvent perché sur un mur, il se réchauffe dès les premiers beaux jours de printemps.

Partager cet article
Repost0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 05:09

13 mai 2011 Photo 1" L'allée principale avec au fond la Grande Galerie de l'Evolution "

Le Jardin des Plantes est connu pour sa grande galerie de l'évolution, ses serres ou sa ménagerie, mais comme son nom l'indique, c'est aussi un grand jardin.13 mai 2011 Photo 2Ils sont bien de la même famille que le coquelicot... et que le pavot à opium

Le Jardin des Plantes, donc. Situé dans le 5ème arrondissement, juste à côté de Jussieu, il fait partie intégrante du Museum d’Histoire Naturelle et s’étend sur plus de 23 hectares. Au coeur du jardin, une allée principale qui offre une belle perspective sur la Grande Galerie de l’Evolution, et de belles rangées de pavots orangés, jaunes, et blancs.

13 mai 2011 Photo 4 Palombes au milieu des pavots blancs, jaunes et orangés.

13 mai 2011 Photo 7 Sous l'arrosage ...

Partager cet article
Repost0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 07:52

12 mai 2011 Photo 1

12 mai 2011 Photo 5 Grenouille verte ou grenouille rieuse, souvent on les confond. 12 mai 2011 Photo 4Grenouille rieuse. Cette grenouille est souvent confondue avec la grenouille verte, dont elle se différencie par des sacs vocaux plus foncés, ou avec la Grenouille de Lessona (plus petite et au chant différent). C'est une espèce de grande taille, certains individis dépassant les 150 mm. Le dimorphisme sexuel est peu évident. Le chant de la femelle est plus doux que celui du mâle. Ce dernier est plus petit que la femelle.

12 mai 2011 Photo 6 Grenouille rieuse. Cette espèce est largement répandue de l'Europe, au Moyen-Orient à l'Asie centrale. Elle se rencontre de la France jusqu'à l'est du Kazakhstan, l'Iran et l'Arabie saoudite. Elle a été introduite en Grande-Bretagne et en Espagne.

12 mai 2011 Photo 2Elle aime rester au soleil, immobile ...12 mai 2011 Photo 3 Cette grenouille est active de jour et de nuit. Elle hiberne en hiver. Elle chante bruyamment du printemps à l'automne, avec parfois une pause en août.

L'accouplement et la ponte ont lieu en mai-juin (2 000 à 8 000 œufs sont déposés en amas flottant à la surface de l'eau). La longévité de cette grenouille est de 4 à 6 ans.

Partager cet article
Repost0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 01:56

Cette souche a été découverte dans une carrière de sable de Villejust ( Essonne ), dressée verticalement parmi plusieurs dizaine d'autres. Il s'agit d'une forêt fossile dont les arbres furent minéralisés après leur mort, à l'endroit où ils ont vécu pendant l'ère tertiaire ( voici environ 33 millions d'années ).

La structure anatomique du bois, fidèlement remplacée par de la silite demeure identifiable au microscope : ces arbres sont proches du cyprès chauve ou du séquoia ( conifères de la famille des Taxodiacées ), dont l'habitat naturel n'est plus européen de nos jours ; ainsi la présence de ce fossile illustre la modification du climat au cours des temps géologiques.

Don des Etablissements Chèze

Partager cet article
Repost0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 02:00

DiplodocusUn squelette superstar

 

Un squelette bien conservé attribué au Diplodocus a été retrouvé dans le Wyoming au début du XXe siècle, grâce à une expédition financée par le milliardaire américain Andrew Carnegie. Plusieurs moulages de ce squelette sont ainsi répartis dans 8 musées du monde, dont celui de Paris. Partout, ces moulages firent sensation face au public, participant à la popularité de ce diplodocus et provoquant le début d'une véritable dinomania, qui se poursuit toujours...

 Malheureusement, ce spécimen original était incomplet. Pour terminer les moules, les scientifiques de l'époque se sont donc débrouillés avec les moyens du bord. Ils ont tout simplement complété les os manquants par ceux d'autres grands dinosaures. Ainsi, tous les moules originaux de ce spécimen possèdent en fait les pieds du dinosaure Camarasaurus, un contemporain du Diplodocus... On sait aujourd'hui que, contrairement à ce que montrent ces moulages, le Diplodocus possédait en fait un seul orteil (le doigt intérieur) muni d'une seule griffe et non 3. Les autres orteils devaient présenter des coussinets arrondis, probablement cornés, comme les éléphants actuels.

 

  DiplodocusUne queue de 14 mètres de long !

Peut-être le Diplodocus avait-il l'habitude de se redresser sur ses pattes arrières, sa queue posée au sol pour se stabiliser. Cette posture acrobatique devait être assez coûteuse en énergie; il est donc plutôt probable qu'elle ne lui servait qu'en cas de nécessité, pour se défendre face à un prédateur par exemple. Sa queue pouvait alors l'aider en lui servant de fouet. En effet, les derniers mètres de la queue sont formés de dizaines de toutes petites vertèbres d'environ 30 mm de diamètre.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de TititeParisienne
  • : J'ai ouvert ce blog pour vous parler de "ma ville lumière" PARIS. J'y suis née et j'y habite. Je vous parlerais de mon quartier le 19ème arrondissement, ainsi que des endroits que j'aime pardessus tout, comme Montmartre et l'Île de la Cité. Je vous parlerais aussi des expositions que j'ai vu, des concerts ainsi que des défilés de tous genres. Bienvenue chez moi ...
  • Contact

Recherche

Pages