Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 06:45

Jardin du Luxembourg : Fontaine Eugène Delacroix de Aimé Jules Dalou (1838-1902)

Ce monument a été inauguré le 5 octobre 1890, sous la présidence de Léon Bourgeois, ministre de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts. Il comporte un bassin rectangulaire en marbre. Sur la paroi du fond se dresse une stèle de forme pyramidale sur le sommet de laquelle se trouve le buste de Delacroix. Au pied de la stèle, sur les gradins, sont trois figures groupées : le Temps, la Gloire et le Génie des Arts.

Jardin du Luxembourg 1er août 2

Jardin du Luxembourg 1er août 3

H. : 4,50 ; L. : 3,00 ; Buste : 1,00.

Bronze et marbre 

Inv. : 91-01425

Jardin du Luxembourg 1er août 4

Le Temps soulève  La Gloire sous les applaudissements du  Génie des Arts.

Jardin du Luxembourg 1er août 5

* Sources : Le site du Jardin du Luxembourg

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 12:35

Jardin du Luxembourg : Monument à Watteau par Henri-Désiré Gauquié (1858-1927)

Ce monument en hommage au peintre Watteau (1684-1721), dont le talent n’est reconnu qu’au XIXème siècle, met en scène une jeune femme qui ressemble aux personnages des tableaux du peintre. Elle dépose trois roses devant le buste en étain du peintre. 

Jardin du Luxembourg article 1

L’ensemble s’inspire du style « rocaille » du XVIIIème siècle. 

Jardin du Luxembourg article 2

Ce monument dont l'érection a été décidé par les Questeurs du Sénat en juin 1896, fut érigé grâce à une souscription publique et inauguré le huit novembre de la même année.

Jardin du Luxembourg article 3

Statue - H. : 2,10 dont buste 0,90; L. totale : 3,45; Pr. : 3,00. 

Etain et marbre. le monument est en pierre de Lorraine.

Inv. : 91-01404

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 06:33

Jardin du Luxembourg : Statue de Pierre Mendès France par Pierre Peignot (1943-)

Cette statue a été inaugurée le 18 octobre 1984 par le Président de la République, François Mitterrand. 

A cette même place se trouvait une oeuvre d'Emile Derré, le "Chapiteau des Baisers", qui a été remise en 1984 au ministère de la Culture pour permettre l'implantation du monument à la mémoire de Pierre Mendès-France.

Mendès France 1

Pierre Mendès France, issu d'une famille d'origine portugaise, est à l'âge de 21 ans le plus jeune avocat de France. Inscrit au Parti Radical depuis l'âge de seize ans, il s'intéresse aussi aux questions économiques et financières. Il milite au sein de la Ligue d'Action Universitaire Républicaine et Socialiste (mouvement d'étudiants s'opposant à l'extrême droite) dont il est l'un des dirigeants.

Pierre Mendès France est élu député de l'Eure en 1932 et devient maire de Louviers en 1935. Son livre, "La banque internationale, Contribution à l'étude du problème des Etats-Unis d'Europe" (1930) fait de lui un économiste reconnu. Malgré son désaccord sur la politique monétaire et sur la non-intervention dans la guerre d'Espagne, Pierre Mendès France soutient le Front Populaire. Sous-secrétaire d'État au Trésor dans le deuxième gouvernement de Léon Blum (du 13 mars au 8 avril 1938), il propose une audacieuse réforme économique, se réclamant de principes keynésiens. Mais le gouvernement est renversé avant qu'elle ne soit appliquée. 

Mendès France 2

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Pierre Mendès France, qui a rejoint Londres, combat dans les Forces aériennes françaises libres et fait partie du Comité français de libération nationale.  En 1944 de Gaulle, le nomme ministre de l'Economie, mais Pierre Mendès France démissionne en avril 1945 lorsque le général refuse de suivre sa politique de rigueur.

De 1946 à 1951, il s'éloigne de la politique et travaille au sein de différentes institutions internationales : Banque internationale pour la reconstruction et le développement, Conseil économique et social de l'ONU, Fonds Monétaire International (FMI) dont il est élu président en 1948. 

Après s'être opposé à la politique coloniale depuis 1950, Pierre Mendès France qui est Président du Conseil de 1954 à 1955, signe les accords de Genève mettant fin à la guerre d'Indochine. Puis il accorde l'autonomie à la Tunisie. Son gouvernement est finalement renversé en février 1955 par l'Assemblée nationale.

Mendès France 3

Après avoir été brièvement ministre dans le gouvernement Guy Mollet en 1956, Pierre Mendès France s'oppose au projet de Constitution du général de Gaulle qui est adoptée par référendum en 1958.

Adversaire intransigeant du gaullisme, il milite alors au Parti socialiste unifié (PSU) et participe à la recomposition de la gauche socialiste. Battu aux élections législatives de 1968, Pierre Mendès France reste en retrait de la vie politique, mais soutient la candidature de François Mitterrand aux élections présidentielles de 1974 et 1981.

Jouissant d'une réelle popularité dans l'opinion, Pierre Mendès France conserve l'image d'un homme politique modèle ayant marqué l'histoire de la IVème République.

Mendès France 4

* Sources : Site du jardin du Luxembourg et Wikipédia

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 07:28

Jardin du Luxembourg : " Le poète " ou hommage à Paul Eluard (1954) par Ossip Zadkine (1890-1967)

Musicien jardin du Luxembourg 2

Cette oeuvre a été mise en Dépôt par le Musée Zadkine. 

Mise en place le 22 novembre 1991, elle a été érigée sur l'emplacement de la statue de Le Sueur par Husson (décision de Questure n°91.509 du 24 avril 1991).

Musicien jardin du Luxembourg 1

Cette statue est un hommage à Paul Eluard.

De son vrai nom Eugène, Émile, Paul Grindel, poète Français (1895-1952). Surréaliste  (Capitale de la douleur, 1926). En 1931 il s’insurge contre l’Exposition coloniale organisée à Paris et signe un tract où est écrit "Si vous voulez la paix, préparez la guerre civile" résistant pendant la seconde guerre mondiale (Au rendez vous allemand, 1944), militant communiste, il célébra le rêve, la liberté et l’amour.

Musicien jardin du Luxembourg 3

* Sources : Site du Jardin du Luxembourg

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 02:21

Voici pour passer le weekend, quelques fleurs du Jardin du Luxembourg 

" Si tu veux être heureux une heure, bois un verre ; si tu veux être heureux un jour, marie-toi ; si tu veux être heureux toute ta vie, fais-toi jardinier. " Proverbe chinois

Fleurs jardin du Luxembourg 1

Fleurs jardin du Luxembourg 4

Fleurs jardin du Luxembourg 2

" Le bout du monde et le fond du jardin contiennent la même quantité de merveilles. " Christian Robin

Fleurs jardin du Luxembourg 3

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 13:44

Jardin du Luxembourg : statue de Frédéric Chopin par Georges Dubois (XXe siècle)

Frédéric Chopin, compositeur et pianiste polonais né le 1er mars 1810 à Zelazowa Wola, en Pologne, et mort le 17 octobre 1849 à Paris, est l'un des plus célèbres pianistes virtuoses du XIXe siècle et l'un des plus grands compositeurs de musique romantique. Sa musique est encore aujourd'hui l'une des plus jouées et demeure un passage indispensable à l'appréhension de la musique au piano. Il est, avec Franz Liszt, le père de la technique pianistique moderne.

Chopin Jardin du Luxembourg 1

Le modèle en plâtre du buste de Chopin fut présenté au Salon de 1899 (n° 3418). Ce monument a été inauguré le 17 octobre 1900, date anniversaire de la mort du compositeur.

Chopin jardin du Luxembourg 3

Le buste de Chopin qui surmontait la stèle a disparu. Il a été retiré du jardin le 20 mars 1942 en vue de sa fonte par la Commission départementale de la Seine (application de la loi du 11 octobre 1941 et du décret du 16 octobre 1941). Pour le remplacer, le gouvernement polonais a fait don au Sénat d'une réplique en bronze d'un buste représentant Chopin réalisé en 1872 par le sculpteur Boleslaw Syrewicz (1835-1899). L'original, en marbre, est conservé depuis 1929 dans les collections du Musée National de Varsovie. La réplique a été exécutée en Pologne en décembre 1998. Le buste a été inauguré dans le Jardin du Luxembourg le 22 février 1999, à l'occasion du 150ème anniversaire de la mort de Frédéric Chopin.

Chopin Jardin du Luxembourg 4

H. totale : 3,60 ; Haut-relief : 0,75-Stèle en pierre. Soubassement en granit. 

* Sources : Site du Jardin du Luxembourg

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 13:48

Jardin du Luxembourg : " L'hiver " oeuvre attribué à Michel Anguier (1614-1686)

Cette oeuvre, longtemps restée anonyme, semble pouvoir être néanmoins attribuée au sculpteur Michel Anguier. 

Jardin du Luxembourg 3

Elle proviendrait des jardins du château de Sceaux, où elle est signalée en 1800 comme une statue pouvant être placée soit au Musée Central des Arts, soit au Musée des Monuments français, soit dans les maisons nationales. 

 Jardin du Luxembourg 1

Un inventaire, relatif aux statues dans le Jardin du Luxembourg, en fait état en 1802 (Gazette des Beaux-Arts, avril 1994).

Jardin du Luxembourg 2

* Sources : Site du Jardin du Luxembourg

Partager cet article
Repost0
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 13:02

Cette sculpture a été placée au centre du grand bassin construit par Chalgrin sous le Premier Empire.Fontaine Luxembourg 1Ce groupe, constitué d'enfants supportant une cuvette, a été acheté au citoyen Ovin par le Sénat en messidor an X pour la somme de 2.420 F.Fontaine Luxembourg 2Il provenait du hameau de Chantilly. 

Partager cet article
Repost0
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 05:56

La Comtesse de Ségur est née le 19 juillet 1799 à Saint-Pétersbourg (Russie), elle est morte le 9 février 1874 à Paris.

Son vrai nom : Sophie ROSTOPCHINE  (Sofia Fedorovna ROSTOPCHINA en russe)

Contesse de Ségur 2

Buste sculpté par Jean Boucher se trouvant au Jardin du Luxembourg, 19 juin 1910

A cinquante-sept ans, en 1856, la Comtesse de Ségur fait son entrée dans la littérature, devenant l'auteur vedette de la Bibliothèque Rose, célèbre collection de la Librairie Hachette. 

Elle est issue d’une grande famille aristocratique d'origine princière dont la généalogie remonte aux Khans mongols de la Horde d'Or et à la famille de Genghis Khan.

Son père est le comte Fédor Rostoptchine (1763-1826), qui a été lieutenant-général puis ministre des Affaires étrangères du tsar Paul Ier, parrain de Sophie. Sa mère est la comtesse Catherine Protassova. Le cas de la comtesse de Ségur montre qu’une vocation très tardive d’écrivain peut être particulièrement réussie : elle a en effet écrit son premier livre à plus de cinquante ans.

La comtesse de Ségur a commencé à se consacrer à la littérature en notant les contes qu’elle racontait à ses petits-enfants et en les regroupant pour former ce qui s’appelle aujourd’hui Les Nouveaux Contes de fées. On raconte que lors d’une réception, elle aurait lu quelques passages à son ami Louis Veuillot pour calmer l’atmosphère qui était devenue tendue. C’est ce dernier qui aurait fait publier l’œuvre chez Hachette.

D'autres historiens racontent qu'Eugène de Ségur, président de la Compagnie des Chemins de fer de l’Est, rencontrant Louis Hachette qui cherche alors de la littérature pour distraire les enfants, en vue d'une nouvelle collection de la « Bibliothèque des Chemins de Fer », lui aurait alors parlé des dons de sa femme et la lui aurait présenté quelque temps plus tard.

Elle signe son premier contrat en octobre 1855 pour seulement 1 000 francs. Le succès des Nouveaux Contes de fées l’encourage à composer un ouvrage pour chacun de ses autres petits-enfants.

Eugène de Ségur accorde à Louis Hachette le monopole de la vente dans les gares de livres pour enfants. En 1860, Louis Hachette institue la collection de la Bibliothèque rose où sont désormais publiés les ouvrages de la comtesse de Ségur.

Par la suite, elle obtient que les droits d'auteur lui soient directement versés et discute plus fermement de ses droits d'auteur. En 1866 elle devient tertiaire franciscaine, sous le nom de sœur Marie-Françoise, mais continue à écrire. Son veuvage et l'effondrement consécutif des ventes de ses livres l’oblige à vendre Les Nouettes en 1872 et à se retirer à Paris, au 27, rue Casimir-Périer, à partir de 1873.

Elle meurt à cette adresse à 75 ans, entourée de ses enfants et petits-enfants. Elle est inhumée à Pluneret (Morbihan), près de son avant-dernière fille Henriette, épouse du sénateur Fresneau habitant le château de Kermadio. Au chevet de sa tombe, une croix en granit, où est inscrit : « Dieu et mes enfants ». Son cœur, embaumé, est déposé dans l'avant-chœur du couvent de la Visitation où était morte sa fille Sabine de Ségur, elle aussi entrée en religion.

Contesse de Ségur 1

Partager cet article
Repost0
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 18:29

Lion 2

Le modèle en plâtre de ce groupe a été exposé au Salon de 1870 (n° 4317). Le modèle en plâtre a été acquis par l'Etat, en vertu d'une décision ministérielle en date du 11 juin 1870, moyennant la somme de 3.500 F. La commande de la fonte a été faite par un arrêté du mois d'août 1872. Le bronze a été mis en dépôt au Sénat en mars 1874 par la Direction des Beaux-arts.     

Lion 3

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de TititeParisienne
  • : J'ai ouvert ce blog pour vous parler de "ma ville lumière" PARIS. J'y suis née et j'y habite. Je vous parlerais de mon quartier le 19ème arrondissement, ainsi que des endroits que j'aime pardessus tout, comme Montmartre et l'Île de la Cité. Je vous parlerais aussi des expositions que j'ai vu, des concerts ainsi que des défilés de tous genres. Bienvenue chez moi ...
  • Contact

Recherche

Pages