Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 05:40

Arènes de Lutèce : entrée 49 rue Monge , rue des Arènes et la place Capitan . Metro Monge . Ouvert tous les jours du lever au coucher du soleil.

 

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 22:51

Cette plaque date de 1951 

Erigées au premier siècle de notre ère, les Arènes de Lutèce sont aujourd'hui une oasis d'histoire gallo-romaine au milieu des immeubles haussmanniens qui l'entourent. Typique de l'architecture antique, l'amphithéâtre accueillait près de 15.000 spectateurs, accourus pour assister aux combats de gladiateurs et de fauves. Le chaland peut d'ailleurs apercevoir des cages qui retenaient les bêtes sur le côté de l'amphithéâtre. Comme tous les autres bâtiments de la ville, les arènes furent détruites lors des invasions barbares. Enfouies pendant des siècles dans le sous-sol parisien, elles furent redécouvertes lors du percement de la rue Monge au cours des grands travaux des années 1860.

 

 

Les Arènes de Lutèce

Les arènes de Lutèce sont situées dans la rue Monge, dans le Ve arrondissement de Paris.
Les arènes de Lutèce sont « le plus vieux monument de Paris » dans son site d'origine. Elles sont en deuxième position seulement, derrière l'obélisque de la Concorde, si l'on prend en compte les monuments transplantés.
Ces arènes étaient autrefois le lieu de combats à mort, et environ 17 000 personnes pouvaient assister aux combats entre hommes et animaux, ainsi qu'à des représentations de comédies et de drames. Construites à la fin du Ier siècle après J.-C., les arènes restèrent en activité jusqu'à la première destruction de Lutèce, à la fin du IIIe siècle.
La ferveur catholique naissante rendit suspect cet art empreint du paganisme antique, et alors que les grandes invasions, obligeaient la ville à se fortifier, les édifices publics voués au spectacle, furent transformés en carrières, pour la construction des fondations des enceintes. L'amphithéâtre devint tout d'abord un lieu de sépulture, et enfin fut remblayé.
L'édifice recouvert sombra dans l'oubli jusqu'à son acquisition, en 1869, par la Compagnie générale des omnibus, qui le redécouvrit lors de travaux de terrassements. Retrouvés lors du percement de la rue Monge, ses vestiges sont aujourd'hui, totalement intégrés à l'architecture urbaine, on peut même y retrouver les cages qui ont servi à enfermer les lions du cirque.
Le 27 juillet 1883, Victor Hugo adresse une lettre au conseil municipal de Paris pour défendre les Arènes de Lutèce, menacées de destruction. Quelques jours après, le conseil se porta acquéreur des vestiges qui furent classés monuments historiques. La disparition du dépôt d'omnibus en 1916 permit de mettre à jour une autre partie des arènes 

 

  Les cages aux lions ...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de TititeParisienne
  • : J'ai ouvert ce blog pour vous parler de "ma ville lumière" PARIS. J'y suis née et j'y habite. Je vous parlerais de mon quartier le 19ème arrondissement, ainsi que des endroits que j'aime pardessus tout, comme Montmartre et l'Île de la Cité. Je vous parlerais aussi des expositions que j'ai vu, des concerts ainsi que des défilés de tous genres. Bienvenue chez moi ...
  • Contact

Recherche

Pages