Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 11:01

Tendres baigneurs en celluloïd

Ensemble d’une cinquantaine de poupées et baigneurs en celluloïd français et allemand réalisés de la fin du XIXe siècle jusqu’aux années 60’, quand le celluloïd fut interdit dans la fabrication des jouets à cause de son risque d’inflammabilité. Cet ensemble permet de suivre l’évolution esthétique et technique de ce jouet.

Le Musée de la Poupée 10 janvier 2013 1

Le Musée de la Poupée 10 janvier 2013 2

Le Musée de la Poupée 10 janvier 2013 3

Le Musée de la Poupée 10 janvier 2013 4

Le Musée de la Poupée 10 janvier 2013 6

Mes coups de coeur :

Le Musée de la Poupée 10 janvier 2013 5

Le Musée de la Poupée 10 janvier 2013 7

Le Musée de la Poupée 10 janvier 2013 8

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 08:51

Les poupées dans la vie de tous les jours. La petite fille aime mettre en scène sa ou ses poupées. Elle aime jouer avec elle, à la maîtresse, à la marchande, elle l'accompagne partout dans ses jeux. 

Musée de la Poupée Salle 1 9 janvier 2013 1

Musée de la Poupée Salle 1 9 janvier 2013 2

Musée de la Poupée Salle 1 9 janvier 2013 3

Musée de la Poupée Salle 1 9 janvier 2013 4

Musée de la Poupée Salle 1 9 janvier 2013 5

Musée de la Poupée Salle 1 9 janvier 2013 6

Musée de la Poupée Salle 1 9 Janvier 2013 7

Musée de la Poupée Salle 1 9 janvier 2013 8

Voici une récente acquisition du Musée de la Poupée, elle est exposée désormais, dans nos salles permanentes. Un coup de foudre de Samy ODIN

Il s’agit de la classique parisienne a corps tout articulé de chez Bru, issue du moule souriant en taille F. Elle mesure 40 cm et a la particularité de porter un vêtement traditionnel juif.

Musée de la Poupée Salle 1 9 janvier 2013 9

Sur sa boite en carton d’origine, on peut lire « Poupée Juive » écrit à la main de cette belle écriture d’un autre temps. La qualité de ce costume multicolore est remarquable, par sa facture et par le contraste chromatique. Il est composé d’une ample robe en coton brodé aux manches pagode, une veste en lainage brodé et un couvre-chef assorti garni de sequins.

Ce type de poupée a été breveté par Léon Casimir bru à la fin des années 1860 et a été en production jusqu’à la fin de la décennie suivante. Venez l’admirer « en chair et en os » dans la vitrine consacrée à BRU en salle 2.

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 10:01

"Collectionner les poupées et les jouets comporte, fort heureusement, des moments de bonheurs aussi simples que celui de réunir, dans une même mise en scène, des objets divers sur un thème établi. Je ne peux qu’inciter chacun de vous à redécouvrir ce plaisir, enfantin certes, mais si réconfortant et esthétiquement stimulant ! Parfois, des objets que nous avons un peu oubliés dans nos collections reprennent vie, l’espace d’un instant, en se montrant sous un jour nouveau. Prenez le temps de sortir vos objets de vos vitrines ou de vos tiroirs, associez-les entre eux afin de les regarder autrement et racontez des histoires… C’est ce que nous faisons, au Musée de la Poupée-Paris, depuis maintenant 18 ans !" par Samy Odin le 4 avril 2012. (site du Musée de la Poupée).

Musée de la Poupée article 8 janvier 2013 9

Offrir une poupée était à l'époque un geste non anodin. La petite fille jouait à imiter sa maman, une tante et on la préparait ainsi à son futur rôle de femme et de maman.

Musée de la Poupée 8 janvier 2013 MONTAGE 1

Musée de la Poupée 8 janvier 2013 MONTAGE 2

Musée de la Poupée 8 janvier 2013 MONTAGE 3

Musée de la Poupée article 8 janvier 2013 7

Le choix de présentation des poupées en scènes de vie, recréées avec mobilier et accessoires anciens, offre de multiple clefs de lecture : l'histoire de la poupée-jouet de fabrication industrielle, l'évolution de la mode vestimentaire, les modes de vie depuis le XIXe siècle.
Plus de 300 superbes poupées, présentées en 36 vitrines, racontent la passionnante histoire de la poupée en France de 1850 à nos jours.

Musée de la Poupée article 8 janvier 2013 1

Musée de la Poupée article 8 janvier 2013 4

Musée de la Poupée article 8 janvier 2013 10

Musée de la Poupée article 8 janvier 2013 5

Musée de la Poupée article 8 janvier 2013 2

Musée de la Poupée article 8 janvier 2013 3

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 13:21

L’univers enchanteur du Musée de la Poupée

Entrée Musée de la Poupée

Le Musée de la Poupée a ouvert ses portes en juin 1994, en plein coeur de Paris au fond d’une charmante impasse fleurie.

Musee-de-la-Poupee-2-copie-1.jpg

Il présente, dans ses salles permanentes, la collection de poupées anciennes de Guido et Samy ODIN, père et fils, ainsi qu’une partie des dons offerts au Musée de la Poupée depuis son ouverture.

Le Musée de la Poupée présente dans ses collections permanentes des poupées de 1800 à 1959.

Cette présentation offre une approche plus pédagogique. Elle permet de découvrir d’une façon ludique les différents aspects de l’histoire de la poupée occidentale. Les fonctions des poupées sont évoquées au début du parcours : la poupée en tant que jouet d’enfant mais aussi d’objet éducatif, décoratif, support de mode, symbole religieux ou folklorique, objet de sorcellerie…

Les matériaux ensuite, montrent qu’au fil des révolutions technologiques, les poupées se sont adaptées aux attentes des enfants : du bois à la cire, au biscuit, au papier mâché, à la composition, aux tissus, au celluloïd et enfin aux matières plastiques. Les morpholgies des poupées sont ensuite abordées, tour à tour représentation de la silhouette adulte, enfantine ou poupine, chacune de ces morphologies impliquant d’ailleurs un jeu différent.

Les types ethniques appliqués aux poupées sont, eux, le reflet des politiques colonialistes des pays et des courants esthétiques. Ils sont présentés dans la deuxième salle avant de décliner les poupées à mécanismes et les principaux fabricants qui ont marqué l’histoire de ce jouet intemporal : Jumeau, Bru, Gaultier, Steiner, SFBJ, Raynal, Nobel, Petitcollin…. et bien d’autres encore.

La troisième salle du musée est dédiée aux poupées et baigneurs de la période du baby-boom. Chaque vitrine est consacrée à un fabriquant majeur de cette période en France : Nobel, Gégé, Bella, Raynal, SFBJ, Convert, Petitcollin, Clodrey.

Montage 1 Musée de la Poupée 1

Salle 1

Les fonctions des poupées

A quoi servent les poupées ? Depuis la nuit des temps, l’homme ressent un besoin d’autoreprésentation qu’il assouvit, notamment, en créant des poupées.

Ces objets recouvrent des fonctions différentes : la poupée en tant que jouet d’enfant mais aussi objet éducatif, objet décoratif, support de mode, symbole religieux ou folklorique, objet de sorcellerie…

La représentation de l’adulte

Sous le Second Empire, la poupée a d’abord représenté la figure féminine adulte. Ces poupées-femmes, jouets cossus et raffinés, sont particulièrement remarquables par leurs trousseaux et accessoires qui reflètent la mode de leur époque. D’abord réalisées en bois et composition, elles auront ensuite généralement la tête en biscuit (porcelaine mate cuite 2 fois) et le corps en peau ou en bois. Objets d’éducation, ces poupées de mode servaient de support de couture pour les petites filles ainsi que de modèle auquel s’identifier dans leur futur rôle de femme.

Montage 2 Musée de la Poupée 2

Musée de la Poupée 4

Musée de la Poupée 5

La représentation de l’enfant

En 1878, lors de l’Exposition universelle de Paris, un nouveau type de poupée a fait son apparition sur le marché : "le bébé" à tête en biscuit, qui représente désormais l’enfant de 3 à 12 ans. L’apparition du "bébé" correspond au formidable essor international de l’industrie française de la poupée et du jouet. L’âge d’or des bébés classiques a duré de 1878 à 1910 avec près de trois générations de poupées enfantines à la beauté idéalisée.

Montage 3 Musée de la Poupée 3

Musée de la Poupée 6

Musée de la Poupée 7

Musée de la Poupée 8

Musée de la Poupée 3

La représentation du poupon

A partir du tournant du siècle et jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale, les bébés de caractère dominent le marché occidental avec leurs expressions réalistes ou caricaturales. Le poupon classique ou de caractère a connu son apogée de 1910 à 1940 alors que l’âge d’or des baigneurs en celluloïd a couvert les années 1930 à 1950. Ces poupons permettaient aux enfants de développer de précoces instincts maternels et d’imiter dans le jeu les gestes de leur mère.

Musée de la Poupée 9

* Source : Le site du Musée de la Poupée

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 19:01

Musée Rodin 3

AUGUSTE RODIN (1840 -1917)-ÈVE-1881-Bronze

Fonte commandée par l’État pour le musée du Luxembourg en 1911, affectée au musée Rodin en 1918.

Musée Rodin 1Dans son projet de 1881 pour La Porte de l’Enfer, Rodin désirait placer latéralementAdam et Ève, en pendants. Il raconta plus tard qu’il avait commencé à modeler une grande figure féminine quand il dut s’arrêter parce que son modèle, qui était enceinte, ne pouvait plus poser. Il ne présenta au public cette Ève inachevée qu’en 1899, à une époque où il commençait à oser montrer ses œuvres dans un état fragmentaire ou non fini.

L’épiderme, l’absence de détails ou encore la trace de la pièce métallique de l’armature sur le pied droit sont autant de témoins du travail en cours que Rodin décida de conserver.

Il avait entre-temps achevé une petite version d'Ève qui fut exposée dès 1882 et connut un grand succès. La sensualité de son corps, opposée au mouvement de pudeur qu’elle esquisse en baissant la tête et en croisant les bras, lui valut une large diffusion sous forme de bronzes, de marbres ou de terres cuites.Musée Rodin 2

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 17:24

Article Porte de l'Enfer 1

La Porte de l'Enfer (Les Portes de l'Enfer) par Auguste Rodin représente une scène de L'Enfer , la première partie de La Divine Comédie de Dante Alighieri. L'ensemble des sculptures monumentales, debout à 6m de haut sur ​​4 m de large et 1m de profondeur (19,69 'x13.12 "x3.29"), contient plus de 180 chiffres, allant de 15cm à haute plus d'un mètre - dont beaucoup ont par la suite jeté indépendamment.

Article Porte de l'Enfer 7

La Porte de l'Enfer a été commandée en 1880 par la Direction des Beaux-Arts pour une entrée à leur futur musée des Arts Décoratifs. Bien que destinée à une prestation de 1885, le musée n'a jamais été construit et Rodin continuerait à travailler sur le projet sous et hors tension pendant 37 ans, jusqu'à sa mort en 1917. Son premier visionnement public est venu à une auto-organisé une exposition personnelle à la Place de l'Alma en 1900.

Article Porte de l'Enfer 2

Juste avant l'ouverture, Roding dépouillé les portes de ses chiffres, en laissant un espace irréel, modulé par la lumière et l'ombre. Vers la fin de sa vie, Rodin a rétabli les chiffres, mais n'a jamais vu fondre en bronze. En 1917, le plâtre original a été restauré et est actuellement exposé au musée d'Orsay . Ce modèle a été utilisé pour faire les trois bronzes originaux, y compris celui-ci au musée Rodin. Les deux autres sont dans le musée Rodin de Philadelphie et le Musée national d'art occidental dans le parc Ueno, Tokyo. Les copies suivantes ont été fabriqués et distribués à un certain nombre d'endroits, y compris Le Kunsthaus Zürich, le B. Gerald Cantor Rodin Sculpture Garden à l'Université de Stanford et de la Galerie Rodin à Séoul.

Article Porte de l'Enfer 4

Le Penseur (Le Penseur) est situé au-dessus des panneaux de porte . Une interprétation suggère que cela pourrait représenter Dante regardant vers le bas pour les personnages de l'Enfer. Une autre interprétation est que le Penseur de Rodin est lui-même en méditant sur ​​sa composition. Les trois Ombres (Les Trois Ombres) se tenir en haut de la porte . Le groupe a d'abord été conçue comme une figure indepedent vers 1880 et coulé comme une composition de trois figures identiques juxtaposées à des angles légèrement différents en 1904. Pairs Rodin cru Les Trois Ombres signifié avertissement de Dante, «Abandonnez toute espérance, vous qui entre ici," qui est tirée de l'inscription au-dessus de la Porte de l'Enfer en Enfer

.Article Porte de l'Enfer 6

Ugolino ET SES Enfants (Ugolin et ses enfants), présenté comme un bronze séparé en 1882, est situésur la porte de droite . Il représente Ugolino della Gherardesca, qui, selon l'histoire, mangé les cadavres de ses enfants après leur mort par inanition. Fugit Amor (Amour fugitif), également à la bonne porte , est l'un de plusieurs figures représentant des amateurs de Paolo et Francesca da Ramini , représenté plus célèbre dans Le Baiser. Le Baiser (The Kiss) était à l'origine dans The Gate, mais Rodin enlevé le chiffre parce que la représentation de la joie initiale Paolo et Francesca da Rimini semblait contraste avec les chiffres d'autres souffrances.

Article Porte de l'Enfer 3

* Source : Site des Jardins du Musée Rodin

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 18:18

 AUGUSTE RODIN (1840 -1917)

UGOLIN ET SES ENFANTS Vers 1881

Plâtre H. 41,5 cm ; L. 40,3 cm ; P. 58,7 cmS.2390Article Jardin du musée Rodin 1Rodin fut certainement impressionné par l’Ugolin de Jean-Baptiste Carpeaux (1861, musée d’Orsay), célèbre groupe dramatique dont le sujet est tiré de La Divine Comédie de Dante. Vingt ans plus tard, après avoir reçu la commande de La Porte de l’Enfer, il dessina plusieurs fois ce thème dantesque cher à ses aînés romantiques : fait prisonnier, rendu fou par la faim, Ugolin dévore ses enfants morts, ce qui lui vaut la damnation.Article jardin du musée Rodin 4Dans son groupe pour La Porte de l'Enfer, Rodin représente le drame juste avant qu’il n’atteigne son paroxysme : Ugolin rampe sur le corps de ses enfants mourants mais il n’a pas encore totalement cédé à ses pulsions bestiales. Nu, grimaçant, à genoux, cet homme désespéré touche le fond de la dignité humaine ; une pose aussi humiliante est profondément originale dans l’art de cette époque. Rodin plaça ce groupe en bonne place dans La Porte, puis choisit d’en faire également une œuvre autonome.Article Jardin du musée Rodin 5

Partager cet article
Repost0
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 22:20

25 avril 2012 Les 3 ombres 3

L'Ombre semble être une variante simplifiée d'Adam. La tête, plus courbée, forme une ligne presque horizontale avec les épaules et le bras gauche se détache vers l'avant au lieu de barrer le torse. La réunion des trois figures identiques découle peut-être d'une méthode de travail de l'artiste qui souhaitait disposer ainsi de la vue instantané d'une même oeuvre sous des profils différents. Les mains qui tenaient l'inscription ont été coupées. Les Ombres, très certainement sous la forme d'exemplaires séparés, seront présentées pour la première fois à la galerie Georges Petit en 1889. Elles apparaîtront à l'Exposition Rodin de 1900 sous le titre les Vaincus. 

25 avril 2012 Les 3 ombres 2

Rodin demandera à Henri Lebossé d'agrandir la figure. Ce dernier l'informera de son travail le 17 octobre 1901 en ces termes : "Par la présente, je viens vous rassurer sur la marche de votre statue, autrement dire sur sa terminaison, et je crois que cette fois vous serez entièrement satisfait car étant montée elle a une allure magistrale et j'ose vous le dire ça sera peut-être le morceau de sculpture le plus important de votre oeuvre... Je suis sûr que vous serez émerveillé du résultat de cette statue". 

Rodin exposera trois plâtres de l'agrandissement au Salon de la Société nationale des Beaux-Arts de 1902, présentés en hauteur et en plein air. Ils ne formaient pas alors un groupe unique. Rodin demandera à Josef Maratka, un jeune sculpteur tchèque, de refaire la main qui manquait en 1904, afin d'éviter les interrogations du public. Il regroupera ensuite les petites et grandes Ombres sur une terrasse unique. 

Ce bronze a été fondu par Alexis Rudier.

Partager cet article
Repost0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 15:44

23 avril 2012 Musée Rodin 1

Commandé pour le Panthéon, puis refusé en 1909, le premier projet de monument à Victor Hugo sera ensuite placé dans les jardins du Palais-Royal. Le poète est représenté dans sa version définitive : nu, assis sur les rochers de Guernesey, le bras gauche tendu comme pour apaiser les flots. Les premières versions intégrait des néréides, puis des muses. 

Un bronze, tiré de l'une des dernières versions, sera placée à l'angle de l'avenue Victor-Hugo et de l'avenue Henri-Martin, à Paris, en 1964. Il remplacera l'oeuvre de Barrias, détruite sous l'Occupation. 

23 avril 2012 Musée Rodin 2Victor Hugo habitera l'emplacement du 124 de l'avenue qui portera déjà son nom de son vivant, de 1881 à sa mort en 1885. La maison sera démolie en 1907.

23 avril 2012 Musée Rodin 3

    Date : 1909-Matériaux : Bronze

23 avril 2012 Musée Rodin 4

Partager cet article
Repost0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 02:44

      Claude Gélée dit Le Lorrain

Il naît en Lorraine, duché faisait partie de l'Empire, dans le bourg de Chamagne rattaché au diocèse de Toul, l'un des "Trois Évêchés" liés au royaume de France. Il part à Rome, vers l'âge de 13 ans, où il passera l'essentiel de son existence. Il effectue un séjour à Naples, vers 1620, et à Nancy, environ 6 ans plus tard.

Le prix de ses oeuvres atteignent rapidement des prix qui les réservent aux amateurs les plus fortunés d'Europe. Quelques Français, parmi lesquels Philippe de Béthune 
 ou Liancourt,  parviendront à obtenir quelques paysages qui rejoindront les collections royales à la fin du siècle et le maigre fonds du Louvre. Les Anglais accapareront la plus grande partie de ses toiles dès la fin du XVIIème et au XVIIIème siècle. On retrouvera ainsi l'influence du peintre français dans la peinture de Richard Wilson, de Turner ... 

Claude Gellée s'inspire souvent de sites précis de Rome, notamment le Forum, le palais du Capitole, la villa Médicis, et emprunte ses sujets à la légende antique. Les rives de la Méditerranée, entre Ostie et Naples, lui inspire ses plus belles marines.
22 avril 2012 Musée Rodin 2 

Matériaux : Bronze
22 avril 2012 Musée Rodin 1
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de TititeParisienne
  • : J'ai ouvert ce blog pour vous parler de "ma ville lumière" PARIS. J'y suis née et j'y habite. Je vous parlerais de mon quartier le 19ème arrondissement, ainsi que des endroits que j'aime pardessus tout, comme Montmartre et l'Île de la Cité. Je vous parlerais aussi des expositions que j'ai vu, des concerts ainsi que des défilés de tous genres. Bienvenue chez moi ...
  • Contact

Recherche

Pages