Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 09:20

Les  Journées du Patrimoine - Quartier des Célestins, la Garde Républicaine : Les chevaux

Un gendarme de la Garde Républicaine nous explique :

A chaque cavalier est affecté au moins un cheval pour effectuer les services d'honneurs et pour les meilleurs d'entre nous, sont affectés les jeunes chevaux en vue de finir leurs préparation aux services. Chaque cavalier est responsable de son cheval, pour le travail de tous les jours, le pansage et le toilettage.

Obélix 2

Obélix 1

Obélix 

La journée normale du garde commence à 07h00 aux écuries par la corvée des boxes et des stalles. Vers 08h30 après une courte pause café, on s'attaque au travail des chevaux. Chaque cavalier présent a entre 2 et 5 chevaux à sortir en fonction des périodes et des collègues en permission. Les chevaux n'ont qu'un jour de repos par semaine. Vers 11h00, on remonte les litières, on nourrit, et à 11h30 on rentre chez nous manger.

Caserne des Célestins écurie 1

Caserne des Célestins écurie 2

Caserne des Célestins écurie 3

Kamira

A 14h00, retour aux écuries, on nourrit , on sort les derniers chevaux si il en reste. A l'issue on fait nos pansages. Vers 16h00, on remonte une dernière fois les litières, on met le foin, et à 17h00 fin de journée on rentre chez nous. Un planton est désigné quotidiennement pour superviser l'entretien des litières,et l'alimentation des chevaux, il est responsable de la propreté des écuries. Le planton peut être remplacé par un garde d'écurie qui lui est responsable de toute l'écurie pour 24h00 et est chargé d'effectuer des rondes la nuit pour s'assurer que les chevaux vont bien.

Oscar 1

Oscar

Les rondes sont surtout pour les chevaux à l'attache en stalle pour éviter les prises de longe. Les gardes peuvent être détachés pour 24h00 pour garder le quartier au poste de police (on parle de quartier pour la cavalerie et de caserne pour l'infanterie, le poste de police est le poste de garde). Les services d'honneurs qu'ils soient à pied ou à cheval sont rajoutés au service, leurs horaires sont imposés par l'autorité requérante, ils sont incompressibles en temps ou en personnels.

Senson du Jardin 1

Senso du Jardin

* Sources : Informations sur le terrain et le site de la Garde Répunlicaine
Partager cet article
Repost0
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 11:50

Quartier des Célestins, la Garde Républicaine - Salle de Traditions (Musée)

Au sein du quartier des Célestins de la Garde Républicaine, boulevard Henri IV à Paris (IVème), il y a un exquis petit musée, appelé la salle de traditions. En voici quelques photos.

Salle des traditions 2

C'est un petit musée, mais je l'ai trouvé vraiment fascinant. Il couvre l'histoire de la Garde Républicaine à partir de sa création à nos jours, et il comprend un ensemble d'expositions couvrant tous les aspects de la vie et l'œuvre du régiment à la fois de son service à la maison et à l'étranger.

Salle des traditions 3

Salle des traditions 6

Salle des traditions 7

Salle des traditions 8

Salle des traditions 4

Installé dans une ancienne écurie, ce musée retrace en une trentaine de vitrines l'histoire de ce corps (constitué aujourd'hui de 3300 personnes, dont 560 cavaliers, les autres étant musiciens - employés dans un choeur, une fanfare, un orchestre symphonique -, artisans et motards - les chevaux motorisés ayant été introduits dans les années 60 pour l'escorte présidentielle entre l'Elysée et l'aéroport d'Orly...) depuis le Consulat à travers uniformes et autres objets.

Salle des traditions 9

Salle des traditions 5

Pour faire connaître l'histoire passionnante de la garde républicaine, la Salle des Traditions, dans l'ancien couvent des Célestins, retrace le parcours de ce corps depuis sa création jusqu'à nos jours. Mannequins en uniformes, équipements, armes et documents officiels sont présentés en situation.

Salle des traditions 10

Salle des traditions 11

Salle des traditions 12

La Garde Républicaine dans la Résistance

* Sources : Le site de la Garde Républicaine

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 08:16

Journées européennes du Patrimoine les 14 et 15 septembre : la Gendarmerie aussi!

La Garde Républicaine : Quartier des Célestins

Caserne des Célestins 1

Le couvent des Célestins de Paris fut fondé en 1352, en 1365 fut posée la première pierre de leur église consacrée à l'Annonciation. Leur domaine était très vaste, s'étendant de la rue du Petit-Musc à la Bastille et à la Seine. Au milieu du XVIe siècle, le roi reprit aux religieux une partie des terrains pour y installer l'Arsenal. Le cloître fut reconstruit sous François Ier, et les autres bâtiments conventuels furent refaits au XVIIe siècle. Transformée en dépôt de bois durant la Révolution, l'église gothique fut ravagée par un incendie en 1795. 

Le cloître fut sacrifié à l'extension de la caserne pendant le Consulat, et les derniers bâtiments disparurent entre 1895 et 1901, lors de la construction de la nouvelle caserne.

Caserne des Célestins 4

Caserne des Célestins 5

Poussez la porte du quartier des Célestins et venez découvrir le lieu d'entraînement des cavaliers de la Garde Républicaine. Edifié en 1895, le quartier abrite depuis cette date l'état-major et le régiment de cavalerie de la Garde Républicaine. Ses écuries accueillent aujourd'hui les 140 chevaux du 1er escadron et de la fanfare de cavalerie. Vous commencerez votre visite guidée par la salle de traditions dédiée à l’histoire de la Garde Républicaine de 1802 à nos jours et aménagée dans une ancienne écurie. Vous serez subjugué par la magnifique structure type Eiffel du manège où les cavaliers du quartier s'entraînent quotidiennement. Votre guide vous détaillera au sein de la Grande Ecurie et l’Ecurie de l’Etat-major, les caractéristiques des majestueux chevaux. Une visite guidée insolite au cœur de Paris, des coulisses de la cavalerie de la Garde Républicaine.

Caserne des Célestins 6

Caserne des Célestins 7

Caserne des Célestins 3

Caserne des Célestins 9

* Sources : Le site de la Garde Républicaine

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 18:20

Bastille 1-copie-1

Son nom évoque une enseigne qui figurait sur la maison dans laquelle il a été percé en 1700. Ce court passage agrémenté d'une verrière et d'un peu de verdure vous fait passer agréablement de la rue du Faubourg-Saint-Antoine à la rue de Charenton. Là, on se retrouve au niveau de l'hôpital des Quinze-Vingts, lequel est spécialisé dans les soins ophtalmologiques. De ses bâtiments originaux - une caserne de mousquetaires ! - ne subsistent plus que le porche d'entrée et une chapelle.

Bastille 3-copie-1

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 15:49

Le passage du Chantier est une voie située dans le 12ème arrondissement, non loin de la Place de la Bastille. Si le passage est nommé "du chantier", c’est en référence à un chantier de bois à brûler qui y était installé. Aujourd’hui encore, cette ruelle accueille un bon nombre de marchands de meubles.

Comme c’est souvent le cas des passages parisiens, celui du chantier arbore de jolis pavés, qui donnent au lieu le charme de l’ancien. Enseignes en ferronnerie, jardin secret, panneaux insolites : s’il suffit de quelques minutes pour le traverser, ce passage réserve son lot de surprises au passant.

Bastille 1

La jolie chaise Louis XVI de votre arrière grand-mère vient accidentellement de perdre un pied ? Arrêtez de vous morfondre, à Paris il existe un passage au n°66 du Faubourg Saint Martin, où les meilleurs artisans redonnent vie aux meubles anciens. Le passage du Chantier tient son nom, pour la petite histoire, du chantier de bois qui y était installé, et qui servait à alimenter les artisans du coin. Aussi, si chaque quartier de Paris avait avant une spécificité, celui-ci a depuis toujours été le secteur de l’ameublement.

Pour réparer sa chaise Louis XVI, on file chez Monsieur Jur, une toute petite échoppe vieille d’un demi-siècle, où il fait sombre et où la porte a du mal à s’ouvrir. Mais une fois à l’intérieur, on se croirait dans un grenier extraordinaire où les chaises sont accrochées au mur et où les chutes de tapisseries s’entassent sur les vétustes fauteuils en bois. En observant bien, on découvre aussi des statuettes, des vases et des chandeliers nichés dans les recoins de cette véritable caverne d’Ali Baba, donnant malgré tout, un charme certain au lieu.

 Bastille 3
Le Manoir de Gilles
Une fois dans le passage du Chantier, la curiosité nous pousse à parcourir les 120 mètres qui nous séparent de la rue de Charenton, pour découvrir les merveilles que nous réserve ce passage. On s’arrête donc au Manoir de Gilles, installé ici depuis maintenant trois générations et dont la réputation n’est plus à faire. Trois artisans sont en plein travail dans le petit atelier en fond de cour. On se promène dans les vitrines comme dans un musée, et, avec un peu de chance, on tombe sur LE fauteuil ancien qui ira parfaitement avec la chaise Louis XVI en question. Et si ce n’est pas le cas, on le fait faire sur mesure 
Meubles et décorations sur mesure.

Bastille 4

En face du Manoir de Gilles, une vitrine couleur vert pomme attire notre attention. C’est la boutique de meubles et décorations Hummel. On craque sur la table en bois de merisier vernie et le commerçant nous explique qu’ici, on propose des meubles de qualité, qui coûtent sans doute un peu plus cher que chez les grandes enseignes, mais qui durent toute une vie. A transmettre à ses petits-enfants !
Le béton prend de la couleur

Bastille 2

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 21:29

L'écluse qui ouvre l'accès au canal Saint-Martin débouche sur le Port de l'Arsenal

La dernière écluse 2

Vous quittez ici la Seine et entrez sur le Canal Saint-Martin-Port de l'Arsenal

La dernière écluse 1

La première écluse (ou la dernière) ou l'écluse N° 9 ou l'écluse l'Arsenal. 

Véritable havre de paix au pied de la Bastille, agréablement ombragé, ce port offre tous les aménagements que peuvent souhaiter le plaisancier, l'accueil y est sympathique et serviable.

Derniere-ecluse-Arsenal-1.jpg

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 17:41

Construit bien avant la voie navigable, au pied de l'enceinte de Charles V, le bassin de l'Arsenal s'étire en un fossé long de 540 mètres et large de 40 mètres.

Arsenal 2

Cette gare d'eau, isolée de la Seine par la dernière écluse, fut un port de commerce actif et encombré. Les "fossés de la Bastille", comme l'appelaient les mariniers, étaient un haut lieu de la Batellerie. "Le plâtre y lutte avec le charbon, notait en 1933 Marius Constant. D'importantes compagnies telles que la Cie générale de navigation et l'Union normande ont leur siège sur le boulevard. Le quartier de l'Arsenal concentrait, en effet, les sièges sociaux de nombreuses compagnies, comme les Sablières de la Seine, quai Henri-IV, dont la flotille d'automoteurs évacuait les gravats de la ville de Paris vers la Haute-Seine, ou bien encore la Compagnie internationale de transports par eau, boulevard de la Bastille, dont certaines péniches, rebaptisées les "Poliet" par les mariniers, assuraient le transport du ciment.

Port de l'Arsenal 1

"Le rendez-vous des mariniers, se rappelle François Berenwanger, c'était le café Dewez, sur le tout proche boulevard Morland. C'était la boîte aux lettres et le bureau de renseignements. Les bruits de la commère et les bons tuyaux y circulaient. Entre les deux guerres, l'Arsenal fut surtout le domaine de la "Compagnie générale de navigation HPLM (Havre-Paris-Lyon-Marseille), qui fut longtemps la plus grosse société de navigation intérieure en France. Elle possédait sur le quai des ateliers de réparation de bateaux, de part et d'autre de la passerelle Mornay, qui enjambe le bassin de l'Arsenal en son milieu.

Arsenal 1

La direction se trouvait en haut, 28, boulevard de la Bastille, ses entrepôts au bassin de la Villette. Près de 3 000 personnes, y compris les mariniers, y travaillèrent dans les années 1935 à 1965. Tous les bateaux de canal de l'HPLM, en attente d'affrètement ou de réparation, sont passés un jour par l'atelier de Bastille, explique Pierre Chomette, 43 ans de métier dans la société. L'atelier, en bois, brûla en 1956 et fut reconstruit en dur. En 1959, il occupait les trois quart du quai. Absorbée par Sanara en 1973, la vieille dame quitta définitivement les lieux. Elle avait déjà vendu ses ateliers à Sani-Central, qui entreposa sur le quai un amoncellement de faïences sanitaires. On appela dès lors l'Arsenal "port-bidet"... jusqu'à ce que soit créé en 1983 le port de plaisance de Paris. Les voiliers au mouillage ont, depuis, remplacé les péniches à quai.

Bateaux plaisance

* Source : "Je me souviens du canal Saint-Martin" chez Parigramme et moi-même.

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 13:56

Pour donner une dimension poétique à cette liaison, l'artiste Georges Rousse crée une oeuvre unique.

Etoile port de l'Arsenal 1

Une galerie a été aménagée pour permettre aux piétons de rejoindre plus aisément le bassin de l'Arsenal depuis la promenade en bord de Seine.

Intervention artistique

Dans le cadre de l'aménagement des berges de Seine, Georges Rousse a réalisé pour la Ville de Paris une intervention artistique dans la passage de l'éclusier. L'artiste y a introduit un élément poétique : une étoile dorée, qui symbolise le chemin à suivre, l'étoile polaire qui éclaire la nuit et guide le navigateur.

L'étoile est peinte sur les parois du passage. Elle n'est visible dans sa forme pleine que depuis l'extérieur du passage.

Etoile port de l'Arsenal 3

L'artiste 

Georges Rousse est né en 1947 à Paris, où il vit et travaille. Il est photographe, mais aussi peintre, sculpteur, architecte. Son matériau premier est l'espace, qu'il met en scène dans le but de créer une image plane, qui perdure à travers une photographie. Georges Rousse dessine ou construit, dans les lieux qu'il investit, des formes, éclatées sur différents plans, qui se rassemblent en une image visible d'un point de vue unique (anamorphose).

Etoile port de l'Arsenal 2

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 13:31

Maison éclusier 4

Cette maison d'éclusier se trouve au Port de l'Arsenal, à côté de l'écluse N° 9 ou écluse l'Arsenal, la dernière écluse avant la Seine. Aujourd'hui elle est abandonnée. 

Maison éclusier 3

Aujourd'hui tout est automatique, les écluses sont "surveillées" à distance. Fini le temps ou les éclusiers sympathisaient avec les passagers. L'amitié se liait sur l'écluse et s'arrosait au bistrot. "L'ambiance était chaleureuse, on connaissait les mariniers, on les tutoyait, on allait boire un verre au café du coin"

Maison éclusier 1

L'entente était cordiale. L'éclusier discutait le coup en remplissant le laisser-passer. Notant sur le cahier de navigation, comme il le fait toujours, son chargement et son tonnage, sa provenance et sa destination. L'équerre à la main, il jaugeait avec précision le tirant d'eau du bateau. On ne plaisantait pas là-dessus. Question de sécurité.

Maison éclusier 2

Vestige d'un passé révolu. Aujourd'hui plus personne ne regarde cette ancienne maison d'éclusier. Même les moteurs de recherches sur internet n'en parle pas. 

* Source : "Je me souviens du canal Saint-Martin" chez Parigramme et moi-même.

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 21:16

Situé entre le Faubourg Saint-Antoine, la Promenade Plantée, l’avenue Ledru-Rollin et l’Hôpital Saint-Antoine, le quartier d’Aligre constitue un véritable village parisien qui s’anime autour de son marché prisé par les parisiens de tous les arrondissements et même au delà du périphérique. 27 Juillet 2012 Marché Bastille 8Le marché se tient du mardi au dimanche le long de la rue d’Aligre et sur la place du même nom, des gens de toutes classes sociales et de toutes origines le fréquentent, on y vient de tout Paris et même de banlieue tant l’atmosphère pittoresque typiquement parisienne y est agréable.27 Juillet 2012 Marché Bastille 10Les produits du monde entier se côtoient sur les étals et dans les commerces alentours, épiceries bretonne, italienne, portugaise, orientale, alsacienne, créole…sont autant d’invitation au voyage culinaire où l’on peut manger sur le pouce pour une poignée d’euros.

27 juillet 2012 Marché Bastille 9Les prix pratiqués au marché d’Aligre sont d’ailleurs une des raisons principales de son succès car même si le quartier s’embourgeoise et se « branchouillise » il a su garder une certaine ambiance populaire héritée d’une longue tradition de quartier d’artisans, le Faubourg Saint-Antoine est en effet tout proche et depuis sa création le marché alimente ce petit monde d’ébénistes et de menuisiers, hélas en voie de disparition depuis quelques décennies.27 Juillet 2012 Marché Bastille 7Le marché se compose de trois parties principales : la rue d’Aligre dont les étals sont en majorité dévolus aux vendeurs de fruits, légumes et fleurs, le marché couvert Beauvau-Saint-Antoine et le reste de la place d’Aligre où s’installent les marchands de fripes, brocantes, livres, statuettes africaines, tissus orientaux et d’objets de récupération.27 Juillet 2012 Marché Bastille 4

27 Juillet 2012 Marché Bastille 5

27 Juillet 2012 Marché Bastille 6Le marché couvert Beauvau-Saint Antoine actuel date de 1843, il fut construit par Marc-Gabriel Jolivet, architecte de la Ville de Paris, sur les ruines du marché précédent, pillé et détruit lors de la prise de la Bastille.27 Juillet 2012 Marché Bastille 1L’édifice doit son nom à la dernière abbesse de l’abbaye Saint-Antoine, Mme de Beauvau-Craonqui en 1778 donna une portion de son terrain à un certain M. de Cerville afin qu’il y bâtisse un marché consacré à vente de paille et de foin pour remplacer celui qui se tenait à l’entrée de l’abbaye et qui en gênait l’accès, la construction fut confié à Samson-Nicolas Lenoir.27 Juillet 2012 Marché Bastille 2Aujourd’hui la halle Beauvau abrite une vingtaine de commerces : poissonneries, fromagerie, épiceries fines italienne, portugaise et créole, boucheries, charcuterie, primeurs, fleuriste… tous sont si bien achalandés qu’il est difficile d’y résister.

Les horaires d’ouverture :
mardi-samedi : 9h00 – 13h00 / 15h30 – 19h30
dimanche : 9h00 – 13h30

* Source : http://www.gavroche-pere-et-fils.fr/le-marche-daligre-un-vestige-du-paris-populaire/

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de TititeParisienne
  • : J'ai ouvert ce blog pour vous parler de "ma ville lumière" PARIS. J'y suis née et j'y habite. Je vous parlerais de mon quartier le 19ème arrondissement, ainsi que des endroits que j'aime pardessus tout, comme Montmartre et l'Île de la Cité. Je vous parlerais aussi des expositions que j'ai vu, des concerts ainsi que des défilés de tous genres. Bienvenue chez moi ...
  • Contact

Recherche

Pages