Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 01:37

Les Invalides - L'Aiglon, le retour des cendres par André Castelot

duc de reichstadt Weixelbaum

Le 15 décembre 1940, par un temps pluvieux, cent ans après l'inhumation de l'Empereur aux Invalides, l'Aiglon est enfin de retour auprès de son père, mais dans quelles conditions hélas ? La France vient de connaître la pire débacle de son histoire et se retrouve occupée par les Allemands. Adolf Hitler espère, en faisant ce geste se rallier les Français à sa cause. Deux ans auparavant, Otto Abetz (ambassadeur du Reich à Paris, en 1940) avait déjà émis cetté idée de restitution pensant que celà servirait à un rapprochement franco- allemand, mais le climat politique était alors peu favorable. C'est Félicien Faillet, qui, au cours d'une conversation avec les autorités militaires allemandes rappela cette idée et insista pour qu'elle fût réalisée.

sa_p_1.jpg

Le projet, cette fois, fut adopté, et, c'est le baron Méchin, qui s'occupant alors de la question des prisonniers, se chargea des prisonniers. Le Furher, par un télégramme personnel, avisa le maréchal Pétain de son intention, à l'occasion du centenaire du retour des cendres de Napoléon, de remettre à la France la dépouille mortelle de son fils, pour qu'elle reposât désormais auprès de lui, sous le même dôme. Le maréchal lui adressa aussitôt ses remerciements "et ceux du peuple Français" . La nouvelle fut tenue secrète jusqu'au dernier moment, afin d'éviter les curiosités inopportunes. C'est seulement dans la journée de la veille qu'un petit nombre de journalistes parisiens reçurent une invitation les conviant à se rendre à l'ambassade d'Allemagne, à 23 h., et beaucoup d'entre eux, en y arrivant, ignoraient encore la raison de cette convocation à une heure aussi tardive.

sa_p_2.jpg

Parmi ces journalistes, un dénommé André Castelot qui devait raconter cette journée dans son livre "L'Aiglon", écoutons-le nous la décrire : Il fait froid cette nuit du 14 au 15 décembre 1940. Plaçé sur une prolonge d'artillerie, le cercueiltraverse Paris endormi-un Paris sans lumière-, suit la Seine, les Tuileries où le petit roi était né, longe cette terrasse du bord de l'eau où il s'était si souvent promené dans sa petite voiture que traînaient les moutons dressés par Franconi.... Il est près d'une heure du matin, lorsque le cortège précédé de motocyclistes va s'immobiliser devant l'esplanade qui précède le dôme des Invalides.La neige commence à tomber. Dans la vaste cour, une double haie de gardes républicains portant des torches éclairent la scène. Devant la grille, les officiels échangent quelques paroles. Mais les soldats allemands n'iront pas plus avant. Vingt gardes républicains se saisissent du lourd cercueil de bronze et c'es sur des épaules françaises que les restes du fils de Napoléon franchissent lentement la cour où la neige a formé un tapis immaculé.

00018

Une sonnerie de clairons se fait entendre. Puis les tambours battent aux champs comme autrefois... Le corps du duc de Reichstadt contourne maintenait la balustrade de marbre et est déposé devant l'autel au-dessus du tombeau où, depuis un siècle, l'Empereur attend son fils.

haut_et_bas.jpg

Le père et le fils réunis après plus d'un siècle de séparation : En bas, dans la crypte, le tombeau de l'Empereur ; en haut, sur les degrés de l'autel, le cercueil du duc de Reichstadt

Un vaste drapeau tricolore enveloppe le cercueil gris. Les plis retombent en cascade, couvrant les marches violettes semées d'abeilles d'or ; D'une torchère s'échappent des volutes d'encens. Les quelques assistants-nous étions bien peu nombreux-s'éloignent la gorge serrée par l'émotion, laissant la petite ombre blanche entourée de dix gardes républicains sabre au clair, dix gardes en grande tenue, revêtus de cet uniforme qui rappelle ceux portés jadis par les soldats de la Grande Armée...

l aiglon en 1940

Dans la pénombre des chapelles latérales, Foch, Vauban, Turenne, veillent eux aussi, sur le colonel à l'uniforme blanc. Le Roi de Rome, dans son long cercueil d'airain placé près du rouge sarcophage au porphyre, allait désormais reposer sous le dôme étincelant d'or " au bord de la Seine, au milieu de ce peuple francais", qu'il aurait tant voulu connaître et aimer. L'Aiglon était revenu près de l'Aigle. 

sarcophage du roi de rome

Le cercueil de l'Aiglon, tel qu'on pouvait le voir aux Invalides avant 1970

Napoléon II 1

Napoléon II 2

Aujourd'hui (Photos prises le 1er septembre 2013)

Dans le calme de cette petite scella uniquement troublé par les pas des visiteurs qui tournent autour du tombeau de son père, l'âme de l'Aiglon n'entendra pas "siffler autour de ses os les balles qu'elle a si souvent souhaitées", ainsi qu'il l'avait écrit à sa mère, mais le fils de l'Empereur pourra lire les noms éclatants des victoires gravées sur les murs de ce qui sera désormais son tombeau."  Tiré de " L'Aiglon" de André Castelot

l-aiglon-castelot

Partager cet article

Repost 0
Published by TititeParisienne - dans Les Invalides
commenter cet article

commentaires

nadia-vraie 04/09/2013 20:45

Très intéressant, je me demande maintenant lequel j'ai vu?

À bientôt Veronique.

l'angevine 04/09/2013 08:27

ah je suis alors à mon premier cours d'histoire!!!lol

janine 04/09/2013 08:07

bonjour véronique
il a été de retour en fance dans une bien triste époque de notre histoire
Aujourd’hui nous allons encore avoir une belle journée estivale ,mais bien fraîche le matin
je te souhaite de passer une bonne journée
bisous et amitié
janine

panka 04/09/2013 07:41

bonjour
partie et deja revenue a cause du ces d une amie de 69ans , qui est dcd d une maladie orpheline , donc pas de traitement ou si peu
nous avons bien visités quand meme les plages du débarquement en normandie et nous sommes revenuspar la cote bretonne
gros bisous

jean-pierre 04/09/2013 07:23

bonjour Véro . je pense faire plus simple . un petit coin de montagne suffira ! de gros bisous

Présentation

  • : Le blog de TititeParisienne
  • Le blog de TititeParisienne
  • : J'ai ouvert ce blog pour vous parler de "ma ville lumière" PARIS. J'y suis née et j'y habite. Je vous parlerais de mon quartier le 19ème arrondissement, ainsi que des endroits que j'aime pardessus tout, comme Montmartre et l'Île de la Cité. Je vous parlerais aussi des expositions que j'ai vu, des concerts ainsi que des défilés de tous genres. Bienvenue chez moi ...
  • Contact

Recherche

Pages