Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 22:30

Le Moulin Rouge est inauguré le 6 Octobre 1889 par Joseph Oller, inventeur du PMU et fondateur de l’Olympia, et Charles Zidler. Le cabaret attire les foules dès son inauguration, séduisant les Parisiens à la recherche de l’extravagant, de l’éblouissant.
L’atmosphère inimitable d’exaltation qui règne dans le cabaret lui doit un franc succès, et il est surnommé le "Premier Palais des Femmes". Des soirées extravagantes appelées Grandes Revues sont organisées, qui mêlent le cirque, la danse, le théâtre ; c’est la naissance du Music-Hall.

10 juin 2011 Photo Moulin Rouge 1

Le Moulin Rouge croît en popularité grâce au French Cancan crée par Nini Pattes-enl’Air. Celui-ci s’inspire du Quadrille, une danse inventée en 1850; huit minutes de danse à un rythme endiablé sur une musique d’Offenbach. Dans le French Cancan, les jeunes femmes lèvent la jambe en soulevant leurs jupons pour montrer leurs dessous, évoquant les danses des blanchisseuses de Montmartre.
Très appréciée du public et donnant au Moulin Rouge un caractère unique, cette danse est parfois ressentie comme indécente.

10 juin 2011 Photo Moulin Rouge 2

Des danseurs et danseuses deviennent célèbres, la Goulue, Miss Jenny, Grille d’égout, Serpolette, Nini Pattes-en-l’air qui ouvrira une école de Cancan, La Môme Fromage, Valentin le Désossé, Jane Avril dite Jeanne la Folle...

Des artistes y trouvent leur inspiration, en particulier Henri de Toulouse Lautrec, qui immortalisera ces scènes colorées et ces danseuses, en particulier La Goulue.

      10 Juin 2011 Photo moulin Rouge La Goulue

 La Goulue, de son vrai nom Louise Weber, voit le jour à Clichy-la-garenne le 13 juillet 1866, dans une famille juive d’Alsace. Sa mère tenait une blanchisserie à Clichy.

La petite histoire dit qu’elle empruntait les vêtements des clientes pour ses sorties. Dansant dans de petits bals de banlieue, Louise Weber devint rapidement grâce à son mentor, Charles Desteuque, une personnalité populaire, aimée à la fois pour ses dons de danseuse et pour sa charmante attitude pleine d’audace.

Despres, les frères Oller et Charles Zidler la lancèrent dans le cancan. Lorsqu’elle dansait le quadrille naturaliste, elle taquinait l’audience masculine par le tourbillon de ses jupes à volants relevés qui laissaient entrevoir sa culotte, et de la pointe du pied, elle faisait voler le chapeau d’un homme. Son premier mentor et son habitude de vider les verres des clients, tandis qu’elle passait à leurs tables, lui valut le surnom de « La Goulue ».

En 1893, elle fut la première vedette à inaugurer la scène de l’Olympia, fondé par Joseph Oller. Elle est en quelque sorte la marraine de spectacle de toutes les stars qui mettront par la suite leurs pas dans les siens.

Au Jardin de Paris, elle apostropha le Prince de Galles, futur Edouard VII : « Hé, Galles ! Tu paies l’champagne ! C’est toi qui régales, ou c’est ta mère qui invite ? » Lorsqu’elle loua un somptueux hôtel particulier, avenue des Champs-Élysées, elle était la star la mieux payée de son époque.

La Goulue arrivant au Moulin RougeRiche et célèbre, en 1895 elle décida de quitter le Moulin Rouge et À Montmartre, elle rencontra Pierre-Auguste Renoir, qui l’introduisit dans un groupe de modèles qui gagnaient un supplément d’argent en posant pour des artistes et des photographes. Achille Delmaet, compagnon de Marie-Juliette Louvet, qui devint célèbre plus tard, fit de nombreux nus-photos de la Goulue.10 juin 2011 Photo Moulin Rouge La Goulue affiche

  Le 6 avril, elle passa commande à son ami Lautrec de panneaux décoratifs pour orner sa baraque de danseuse orientale. En décembre 1895, elle accoucha d’un fils, Simon Victor, de père inconnu (« un prince », disait-elle...). Un modeste forain l’adopta et lui donna son nom. En 1898 elle se produit chez Adrien Pezon qui lui apprend à dresser les lions.

En 1900, à la mairie du XVIIIe arrondissement de Paris, la Goulue épousa le magicien Joseph-Nicolas Droxler (né à Paris le 24 mars 1872, domicilié rue de Belfort à Paris). Il devint dompteur. Le couple habitait 112, boulevard Rochechouart (XVIIIe arrondissement).

 

Bonne fourchette et alerte buveuse, souffrant de rétention d’eau, La Goulue est décédée à l’hôpital Lariboisière le 29 janvier 1929. Quand elle mourut, elle était domiciliée à Saint-Ouen, dans sa roulotte située 59, rue des Entrepôts. Elle fut enterrée presque sans témoin, mais en présence de Pierre Lazareff, alors âgé de seize ans, et attaché à la direction artistique du Moulin-Rouge, au cimetière de Pantin. Grâce à son arrière-petit-fils Michel Souvais, elle fut exhumée en 1992, et le maire de Paris, Jacques Chirac, ordonna le transfert de ses cendres au cimetière de Montmartre. L’inauguration de son nouveau tombeau fut faite en grandes pompes, avec tous les honneurs des associations montmartroises, de la République de Montmartre, Paris-Montmartre et du Moulin Rouge. Le garde champêtre Anatole et sa compagne, Mick la cantinière, étaient présents, ainsi que Michel Souvais qui prononça l’oraison funèbre. Les fameux petits « poulbots », la chanteuse-danseuse LaToya Jackson, alors à l’affiche du fameux Moulin-Rouge, dirigé par Jacki Clérico, les télévisions et la presse internationale, ainsi que d’eminentes personnalites et deux mille personnes, assistaient à cette cérémonie.

10 Juin 2011 Photo Moulin Rouge La Goulue tombe

  «  C’est la Goulue qui inspira Lautrec ! » disait l’actrice Arletty, dont Michel Souvais était le secrétaire bénévole.

La Goulue est décédée le 29 janvier 1929. Ici la tombe de Louise Weber-la Goulue, au cimetière de Montmartre. Sa tombe est toujours fleurie. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y


Merci pour ce bel article sur Monmartre, j'aime beaucoup me balader dans les cimetières lorsque je viens à Paris, lorsque j'ai vu la statue de Dalida, j'ai eu un coup au coeur elle est tellement
réaliste...Le père lachaise aussi je m'y promène souvet c'est reposant, c'est le moins que l'on puisse dire...Bon week-end ma belle et gros bisous marseillais.Yvette



Répondre
D


EXCELLENT,  ON CONNAISSAIT UN PEU SON HISTOIRE, MAIS BRAVO POUR LES DÉTAILS 



Répondre
T


Bonsoir Véro


ben tiens..je suis obligée de me ré identifier a chaque fois? Bizarre!


C'est marrant j'ai regardé le mystère du moulin rouge ce soir!!


Un nom de domaine c'est que ton site t'appartient..Tu es dans dans les moteurs de recherches..ça favorise le partenariat et les gains..Enfin c'est pas terrible mais c'est un peu mieux
qu'avant..Choisis bien tes mots clés dans l'administration..tu peux en mettre des tas!


Il pleut..et c'est rien de le dire.Gros Blanc vient de repartir, il a cassé la croute!Mystie dors sur les genoux de son papa!


Bonne nuit véro gros bisous


Maroussia va bien??



Répondre
R


Comme ce Moulin Rouge me fait rêver. j'aimerais bien le voir un jour. J'espère que tu vas bien. Comment fait-il à Paris ? Chez moi, le temps est plutôt capricieux ! Merci de ton soutie. je
t'embrasse fort.



Répondre
T


on a eu bof un peu de soleil mais qq je suis aller m a cheter des souliers c etait un vrai deluge a quelques km de chez moi mais il fait frais demain on restera bien sagement a la maison
gros bisousnet bonne nuit






Répondre

Présentation

  • : Le blog de TititeParisienne
  • : J'ai ouvert ce blog pour vous parler de "ma ville lumière" PARIS. J'y suis née et j'y habite. Je vous parlerais de mon quartier le 19ème arrondissement, ainsi que des endroits que j'aime pardessus tout, comme Montmartre et l'Île de la Cité. Je vous parlerais aussi des expositions que j'ai vu, des concerts ainsi que des défilés de tous genres. Bienvenue chez moi ...
  • Contact

Recherche

Pages